FÉVRIER au cannibale

Grandes banquettes de cuir rouge carmin, murs aux miroirs mouchetés, luminaires anciens et  comptoir au zinc rutilant : le Cannibale Café pourrait bien être classé au patrimoine des brasseries parisiennes ! Chiche ?

Classons aussi l'ambiance sonore alors : percolateur à café, discussions de comptoir ou de tablées, "UN PLAT DU JOUR", le cliquetis des fourchettes à dessert qui piquent dans un ananas rôti caramélisé crumble et crème coco (fait maison, va-sans-dire). 

Les nuits de fin de semaine, l'ambiance sonore se fait DJ set, avec une programmation pointue et quali, éclectique ou électrique... voir les deux. 

Côté programmation (ci-dessous), prévoyez non seulement vos soirées mais aussi vos dimanches : DIMANCHE FROMAGE et PARIS OYSTER CLUB pour vous ravir ! 

Le Cannibale Café vous accueille et vous embrasse.